Violences Femmes Info

APPELEZ LE 3919

Numéro national, appel gratuit ouvert du lundi au samedi de 8h à 22h, les jours fériés de 10h à 20h.

Signalement en ligne 24h/24  sous ce lien

 

Foire Aux Questions

Que peut-on considérer comme violent ?

Les violences peuvent nuire à votre santé physique et psychologique et entraîner de graves conséquences, qu'elles soient :

  • Verbales : Insultes, hurlements, silence...
  • Physiques : Coups, gifles, brûlures, contusions diverses, alimentation forcée, marques de contention...
  • Psychiques : Contraintes, chantage, humiliations, menaces de rejet, de rétorsions diverses, irrespect, infantilisation, manipulations, culpabilisation, irrespect, dénigrements, harcèlements...
  • Sexuelles : attouchements sexuels, viols, agressions sexuelles, harcèlement sexuel, inceste, exploitation sexuelle, mutilations sexuelles...
  • Financières : vol, extorsion de fonds, signatures forcées, privations de ressources, héritage anticipé ou détourné, aides financières à l'usage des familles et non des intéressés...
  • Civiques : Privation des droits élémentaires du citoyen, privation de papiers d'identité, refus du choix du lieu de vie, mises sous tutelle abusives ...
  • Médicamenteuses et médicales : Abus de neuroleptiques ou privation des médicaments nécessaires, soins inadaptés ...
  • Des négligences actives : Privation des aides indispensables à la vie quotidienne "avec intention de nuire" ...
  • Des négligences passives : Privation des aides indispensables à la vie quotidienne (toilette, habillage, marche, alimentation, hydratation, protections imposées ...), oubli, abandon "sans intention de nuire" ...
  • A partir du moment où l'individu commence à lever la main sur vous ou bien à vous insulter, vous rabaisser ou profiter de vous de manière illégale, cela constitue de la violence. Il ne faut surtout pas attendre que la violence persiste et dénoncer les faits dès la survenue.
Comment mettre fin à de la violence subie ?

Vous devez tout d'abord ne pas rester seul(e) face à de tels actes et en parler autour de vous dès la survenue de ceux-ci.

Ainsi, le premier pas à faire est d'en parler à des proches fiables, puis votre médecin traitant, des professionnels de santé, du social, et du judiciaire mais aussi aux forces de l'ordre (Police et Gendarmerie) qui eux sauront établir la procédure à faire face aux violences.

 

Comment s'en sortir ?

  • Déposer une main courante voire porter plainte pour coups et blessures permettra de vous protéger de la personne qui vous inflige des violences. Aussi, la police ou la gendarmerie pourra non seulement vous protéger mais aussi d'autres futures victimes potentielles.
  • Appelez - le 17 (police secours / gendarmerie) ou le 112 depuis un portable. ​- le Tribunal de Grande Instance de Charleville-Mézières 03 24 57 69 00
  • Vous pouvez également : Consulter un médecin qui constatera les faits par un certificat et prendra les premières mesures d'urgence concernant votre santé.
  • Obtenir un suivi avec une conseillère conjugale ou une thérapeute Ce suivi permettra aux femmes victimes de violences conjugales de pouvoir être rassurée, de voir des changements dans les répercussions que cela a provoqué et de s'en sortir !
Que propose l'association "femmes relais 08" ?

Femmes Relais 08 propose :

  • Des ateliers socio-linguistiques le Lundi de 14h00 à 15h30 et le Vendredi de 14h00 à 15h30 dans les locaux
  • Des ateliers lecture à la Médiathèque de Sedan de 14h00 à 15h30 Des sorties culturelles : Chiméria, le festival international des Marionnettes, les expositions de la Galerie Stackler
  • Des ateliers d'initiation à l'informatique
  • Des ateliers de revalorisation de l'image de soi
  • Des permanences à la Maison de la Justice et du Droit (MJD) toutes les semaines le mardi et le vendredi de 9h à 11h
  • Des permanences à La Poste une fois par mois chaque début de mois
  • Des rendez-vous avec une conseillère conjugale toutes les 2 semaines
  • Des évènements typiques annuels tels que la Journée de la Femme, la fête des voisins, le festival de l’Écrit, "Dis moi dix mots".